Debbie's Dominican Travel.com Old Reviews - Tambora Beach Suites
La Tambora
Gisèle 

February 2007
Nous voici déjà de retour d'une belle petite semaine de voyage dans une petit hôtel 3* de seulement 70 chambres, situé à Los Cacaos, sur le bout de la péninsule de Samana.

Je vais essayer de vous faire un compte-rendu le plus juste possible. Nous partions, mon chum et moi avec notre fille qui est enceinte de 5 mois et son chum (pour eux 2, c'était leur premier voyage). Des amis se sont joints à nous en dernière minute.

Accueil et personnel : quelques jours avant le départ, j'avais envoyé un email à l'hôtel leur faisant part de mes demandes spéciales qui étaient multiples (chambres au 2ième, avec lit king, avantageusement situées sur le site et près l'une de l'autre). Je n'ai eu aucune réponse à mon email mais à ma grande surprise, toutes mes requêtes ont été comblées! Le gardien de sécurité est même venu nous conduire à nos chambres et en a profité pour vérifier si tout fonctionnait (lumières, air climatisé, réfrigérateur, etc.). Nous avons cependant constaté que nous avons eu un service hors pair simplement parce qu'Annie est enceinte car nos amis eux, ont eu une chambre à l'autre bout du site, dans laquelle une seule ampoule fonctionnait. Ils ont aussi eu la surprise de voir qu'il ne sortait pas une goutte d'eau de la douche et ont du faire quelques demandes pour que le tout soit réparé. Ils ont demandé à être changés de chambre et n'ont jamais pu le faire, sous prétexte que l'hôtel était plein, ce qui était faux.

Comme il s'agit d'une nouvelle destination offerte aux québécois, très peu d'employés parlent français. Je dirais même que très peu parlent anglais! Par contre, avec un minimum de vocabulaire espagnol et un beau sourire, on se fait comprendre facilement et ils sont très serviables.

Chambre : comme je l'ai dit plus haut, nous avons été gâtés au niveau des chambres par rapport à nos amis. Nos 2 chambres ne communiquaient pas par l'intérieur mais nous avions un très grand balcon commun. Nous pouvions donc passer d'une chambre à l'autre par le balcon. Chacune de nos chambre avait une mezzanine sur laquelle il y avait un autre grand lit ainsi que le coffret de sûreté ($2 par jour). La salle de bain était équipée d'une douche (pas de bain), d'une toilette (bien sur), d'un lavabo et d'un bidet. A l'entrée de la chambre, il y avait une mini cuisine (évier pas connecté, comptoir, cuisinière pas connectée non plus et frigo (qui fonctionnait très bien) et de petites armoires. Nous avons été surpris de constater que le frigo était vide : même pas de bouteille d'eau alors qu'on sait que l'eau n'est pas potable en RD. Amplement de rangement : 1 grand bureau à 3 tiroirs ainsi qu'une penderie et 2 tables de chevet. Nous ne nous sommes pas servis de la télé mais il paraît qu'il y avait un bon choix de canaux et que la réception était bonne. A noter : aucune bibitte genre coquerelle dans notre chambre de toute la semaine et pourtant, nous laissions souvent la porte patio ouverte lorsque nous étions à la chambre. Site : le site de l'hôtel est à flanc de montagne et sa partie située près de la route est plutôt escarpée. C'est là qu'on retrouve la réception, qui n'est en fait qu'un petit bureau avec un comptoir de réception. Il y a aussi dans ce secteur une mini disco (ouverte seulement quelques soirs par semaine), un salon de coiffure et de massages, une petite boutique dont les prix sont exorbitants ($11 US pour 4 petites bouteilles d'eau et un jus) et un local internet (qui ne fonctionne pas).

C'est très pittoresque. La végétation est belle et il y a des petits animaux un peu partout (2 chats, 2 chiens, un perroquet, une espèce de pic-bois et un lot de coqs, poules et poussins). Comme c'est un site écologique, l'électricité est coupée régulièrement en fin d'avant-midi et en fin d'après-midi mais ça passe souvent inaperçu car ce sont des heures ou les gens sont dehors.

Nous n'avons eu aucun moustique piqueur de toute la semaine, ni aucune puce de sable.

Plage et mer : la plage est toute petite mais très agréable. Il s'agit d'une petite anse sablonneuse et de chaque côté il y a un escarpement de roches volcaniques. Ce n'est par contre vraiment pas l'endroit pour les belles grandes marches sur la plage. La mer est très houleuse à cet endroit et je ne la conseillerais pas avec des enfant, les vagues sont plutôt grosses. Pour des ados (et adultes) qui veulent jouer dans les vagues par contre, c'est très amusant! Le fond de la mer est sablonneux. Il n'y a aucun palapas mais on peut trouver de l'ombre sous les palmiers. Il y a un bar de plage et de l'animation tous les jours.

Nous avons même eu droit à un beach party avec feu de camp vendredi soir. Très agréable de danser pieds nus dans le sable!

En début de semaine, nous avons pu observer de la plage de l'hôtel une baleine à bosse qui faisait des sauts dans l'eau. Et le lendemain, un énorme bateau de croisière est passé tout près de l'anse de la plage. C'était impressionnant!

Piscines : il y a 2 petites piscines, qui sont très peu occupées. La plus grande et la plus belle est situé sur le palier supérieur du site. Elle est profonde (de 4 pieds à environ 12 pieds) et il y a un bar à cet endroit. La deuxième est située près du buffet et est idéale pour les enfants, sa profondeur maximum étant de 5 pieds.

Bouffe : la qualité était assez bien (personne n'a eu de malaises) même si le choix était restreint et plutôt répétitif. Il ne faut pas oublier que nous étions dans un 3* de 70 chambres seulement. Difficile de demander à avoir 15 plats différents à chaque repas. Pour le prix payé ($715 par personne) c'était acceptable mais si j'avais payé ce voyage au plein prix ($1100), j'aurais vraiment été déçue de la nourriture. Aucune plaque de cuisson pour faire des oeufs ou autres. En fait, il y en avait une mais ils ne l'utilisaient pas... Nous n'en sommes pas morts et je ne crois pas que personne n'ait maigrie non plus. De plus, le buffet est fermé en après-midi, alors on oublie la petite fringale de 15h30... Donc, mon verdict pour la bouffe : ordinaire mais bien... bien mais ordinaire.

Ah oui, en passant, le resto à la carte italien (payant) n'a jamais été ouvert pendant notre séjour. Quelqu'un sur le site nous a dit qu'il fallait en faire la demande et si il y avait assez de réservations, ils l'ouvriraient...En fait, il servait de salle à diner et de salle de repos pour les employés.

Animation : ouf, quel quatuor! Ils sont 4 gars à faire toute l'animation de 8h00 am à 11h00 pm. Bravo à vous Alvaro, Freddy, Chéo et « Macho man »! Pendant la journée, ils organisaient de la pétanque, des tournois de fléchettes, des parties de volleyball, ils jasaient avec les clients et faisaient les clowns, et le soir, ils faisaient le spectacle (plutôt amateur mais combien divertissant).

Excursions : nous n'en avons fait qu'une seule et ne l'avons pas achetée à l'hôtel. Nous avons pris un taxi jusqu'à Las Galeras, puis un bateau pour se rendre à la magnifique plage Rincon. Nous étions 7 à se partager les frais et l'excursion nous a coûté à chacun $16 US, plus le diner à la plage (environ $12 chacun). La plage a environ 5 km de long et est formée de 2 grandes anses. L'eau y est d'une belle couleur turquoise. Ca vaut vraiment le détour!

Représentante Maestro : Nous l'avons vu quelques secondes et elle nous a informé que la rencontre d'informations aurait lieu le lendemain matin. Pauvre elle : elle s'est faite accueillir avec « une brique et un fanal ». Il y avait beaucoup de critiques : la première étant que lors de notre arrivée à l'hôtel, nous étions entre 2 heures d'ouverture du buffet (début d'après midi) alors que notre dernier repas remontait au déjeuner dans l'avion vers 7h00. Or, le buffet était fermé jusqu'à 19h30! De plus, certains se plaignaient du peu de diversité du buffet. La deuxième concernait les problèmes dans les chambres : ampoules brûlées, pas de coffrets de sûreté, etc. La troisième était qu'il n'y avait même pas une petite bouteille d'eau dans les frigos des chambres. Et bien, immédiatement après la rencontre, Sonrisasi nous a informés que nous pourrions avoir des bouteilles d'eau à volonté au bar et qu'une collation serait servie tous les jours entre 16h45 et 17h45 près de la petite piscine. Wow, quel service! L'hôtelier s'est plié à ses demandes de façon rapide et efficace (ce qui est plutôt surprenant en RD!). Merci Joane!!!

Maestro : pour la première fois, nous avons voyagé avec Maestro. Notre départ était prévu pour 5h00 am jeudi le 8 février. Et hop, dans l'avion qui s'engage sur la piste à l'heure prévue. On ouvre les moteurs et prend de la vitesse. Mais tout-à-coup, on relâche les gaz... Le pilote nous informe qu'un des cadran de vitesse ne fonctionne pas et qu'on doit retourner au bâtiment de l'aéroport pour réparation. Finalement, le départ a lieu vers 6h00. Confort normal, un peu plus d'espace qu'avec Air Transat. Un déjeuner chaud nous est servi : oeufs brouillés, mini-muffin, salade de fruits et café. Les agentes de bord sont très serviables.

Au retour, le départ est prévu pour 11h25 heure dominicaine. Nous arrivons à l'aéroport à 9h00 et le tableau des départs indique bien 11h25 pour notre vol. Quelques minutes après notre arrivée, l'heure du départ est reportée à 13h25. Il semble que l'avion n'a pu décoller de Québec à 5h00 à cause de la tempête. Le problème, c'est que l'aéroport El Catey de Samana n'est pas vraiment prêt pour accueillir des voyageurs. Dans l'aire précédent le contrôle douanier, il n'y a aucun siège ni aucune possibilité d'acheter de quoi boire ou manger. Toute le monde est assis par terre, sur la céramique. Assez inconfortable, surtout pour ma fille! 2 québécois débrouillards (dont Savoura) prennent l'initiative de prendre un taxi pour aller à l'épicerie la plus proche acheter des boissons gazeuses, des croustilles et de la bière, histoire de tenir jusqu'au repas du midi qui sera servi dans l'avion vers 14h30. On se cotise et on partage ce qu'ils ont eu la gentillesse d'aller chercher pour nous! Finalement, le vol est re-cédulé à 12h45. Le repas qui nous est servi dans l'avion consiste en une petite lasagne aux épinards, une salade de carottes, un morceau de Petit Québec, des craquelins, un petit verre d'eau et un café ou un thé.

Je dois vous dire qu'il vaut mieux arriver à cet hôtel les poches bien garnies de dollars US. En effet, j'ai essayé d'y changer de l'argent canadien et c'était impossible. De plus, leur machine pour passer les cartes de crédit a été hors d'usage toute la semaine. Pour changer de l'argent ou en obtenir, il fallait obligatoirement prendre un taxi et se rendre à la ville de Samana. Pas très pratique! Heureusement qu'entre nous, québécois, on a pu s'entraider!